Transport de télémétrie de file d'attente de messages (MQTT)

3 minutes de lecture
Proconducteur: MQTT.org
Disponibilité: na
catégorie: logiciel
typologie: proprotocole de communication
Difficultés de mise en œuvre: faible

MQTT

MQTT est un proprotocole machine-tomacHine (c.-à- faire dialoguer macéchine) idéal pour le monde de la domotique personnelle, plus généralement pour le mondeIdO. Ses caractéristiques, prod'abord pour les objectifs qu'il est proposes, sont celles d'être extrêmement flexible, léger, rapide et efficace.

Pour comprendre rapidement ce que c'est, à quoi ça sert et quel est le modèle fonctionnelnamenous allons utiliser la métaphore des phares.

Métaphore des phares

phareSupposons que le cas existe de feux de signalisation le long d'une côte et que les gardiens de ces phares peuvent dialoguer d'une certaine manière (pour l'explication, nous pouvons imaginer utiliser un téléphone) uniquement avec un bureau de tri des communications. Nous l'appellerons courtier. Enfin, disons que l'ordre d'allumer ou d'éteindre une balise donnée peut provenir d'un ou de plusieurs contrôleurs, qui ne connaissent pas le numéro de téléphone des phares, mais seulement celui du courtier. Aussi, les gardiens de phare ont le devoir d'informer le courtier - de temps en temps - l'état d'éclairage de la lumière elle-même, confirmant qu'il est réellement allumé ou éteint. Aussi, vérifiez qu'il y ait des commandes ou non changement d'état par les contrôleurs. Les contrôleurs appellent eux-mêmes de temps en temps savoir s'il y a un changement d'état signalé par les phares.

Le crépuscule arrive et un contrôleur appelle le courtier et lui dit la commande d'allumer la lumière - dites - Numéro 2. Un instant plus tard, il appelle, pour sa vérification cyclique, la balise numéro 8, qui communique "été éteinte" et vérifie si des changements d'état sont nécessaires, mais obtient une réponse négative. Un instant plus tard ils appellent d'autres phares, encore une fois pour vérification cyclique, jusqu'à ce qu'ils appellent proD'abord le numéro 2, qui communique un "état éteint" et vérifie s'il existe des commandes. Oui, il y a une commande d'allumage, et le reçoit du courtier.

À ce stade, le gardien de phare, diligent, provoit pour allumer la lampe, après quoi il appelle le courtier et il communique "été" et, tant qu'il est là, vérifier s'il y a de nouvelles commandes de changement d'état, mais dans ce cas, il obtient une réponse négative.

Lorsque le contrôleur intéressé par la balise 2 appelle, est informé de l'allumage du phare 2, qui a rapporté, appoint, ce nouvel état.

Et ainsi de suite.

MQTT et domotique

Dans l'environnement domotique, MQTT fonctionne, en gros, comme l’explique la métaphore du phare. Tout d’abord, où nous voulons exploiter cette protocollo, c’est bon - sinon vital - avoir un courtier (nous recommandons Eclipse Mosquitto), ou un "bureau de tri" des messages MQTT de et vers les différents appareilssoit de gestion finalesoit sensori, actionneurs ou dispositifs.

En règle générale, les capteurs, actionneurs et appareils (avec support MQTT) offrent un ensemble de commandes être vérifié et un de télémétrie, qui fournissent, appensemble, le statut des différents composants et métriques qu'ils sont en mesure d'offrir.
Par exemple, utiliser un appareil Sonoff équipé d'un firmware Sonoff-Tasmota est disponible une liste de commandes et de télémétrie utile pour allumer / éteindre l'actionneur, connaître son état, régler les temps de réponse, etc.

Qui envoie et reçoit ces commandes / télémètres MQTT sont généralement les "clients", c’est-à-dire les sujets du réseau qui veulent piloter les composants et connaître les différents états. Prenant un exemple pratique, un client MQTT typique est le plugin Home.bridge "Accueilbridge-mqtt-SWITCH-tasmota“, Ce qui vous permet de créer un commutateur dans le HomeKit qui, s’il est utilisé, ne fait rien mais envoie au courtier une commande MQTT (allumé ou éteint) adressé à un Sonoff spécifique (identifié par la commande elle-même) présent sur le réseau, qui le reçoit et l'exécute.
En outre, le client reçoit les différents télémètres d'état du courtier, qui, à son tour, les reçoit de l’appareil.

Reprenant la métaphore des phares, en domotique on peut imaginer je fari comme de nombreux actionneurs (comme le Sonoff Basic) reliés, par exemple, à des lampes; la courtier sera pour leappobtenu le courtier MQTT présent sur le réseau et, toujours sur le net, nous aurons enfin les clients MQTT, qui emprunteront l’identité du contrôleurs.

plus d'informations sur la façon de configurer MQTT dans la domotique sont disponibles sur ce notre guide.


télégramme

Restez à jour par le nôtre Chaîne de télégramme!